L'EDITION ?

ETRE EDITE ?  S'AUTO-EDITER ?

Telle est la question !

Eh bien non ! La vraie question pour moi est celle de savoir comment se faire lire.

Peu importe le moyen. L’utilisation de blogs, de sites…  L'utilisation et la promotion de " l'art libre "... Bref, tout ce qui favorise la lecture et l'écoute, gratuites de préférence…   

Quant à l’édition pure… La belle, la vraie, l’incontestable… Celle qui vous « moule » à jamais dans l’immortalité d’un numéro ISBN, EAN et que sais-je !

Celle après qui tout auteur court comme s'il allait décrocher la lune !

Il  faut en quelque sorte...  la « démystifier ».

Vous le savez bien : un éditeur ne vous éditera pas pour vos beaux yeux, sauf peut-être si vous êtes une jolie star à exploiter.

Editer a un coût important et très peu d'ouvrages le sont chaque année...  réellement.

Il s'agit de la "véritable" édition à compte d'éditeur.

Quant aux autres... (Le plus grand nombre)

Beaucoup de gens s’imaginent qu’en sortant  un bouquin, qu’il soit édité par Pierre, Paul  ou par soi-même,   vous êtes dans  les vitrines de toutes les librairies. La gloire en quelque sorte !

Dieu, qu'il en faudrait des bouquins pour alimenter toutes les librairies de France et de Navarre. Et quel fric !

Ne soyez pas naïfs, même si ça peut se comprendre…

Quoi qu'il en soit, le livre fabriqué en petites quantités...

...c'est une chance pour tous.

Il est devenu simple aujourd’hui de sortir de jolis bouquins. (Contactez-moi si vous en doutez, je vous donnerai des adresses)

Je ne parle pas de ces sites internet qui, en répondant à un simple questionnaire,  vous fabriquent  une histoire automatisée…  Laquelle aboutit à l’impression d’un  livre standardisé...   à votre nom.

Non…  Je parle de ces sites qui, en fournissant ce qu’on appelle des fichiers, qu’ils soient « PDF », « word » ou autres, impriment ce que vous leur transmettez. Certains en payant... et vous gardez théoriquement votre liberté ; d'autres qui ne vous demandent aucun euro  mais qui se paient en vous enlevant un peu de  cette précieuse liberté.

Dans ces formules modernes de livres " à la carte " ou à " tirages réduits ",  c’est bien vous qui, finalement,  fabriquez votre ouvrage. Tout l’art de l’imprimerie est alors entre vos mains : préparation, pagination, couverture.  Si vous n’avez pas une réelle aversion pour l’informatique et si vous avez  le savoir suffisant  pour écrire correctement et sans faute…  Si vous êtes prêts à vous investir et à demander à d’autres même de vous relire… Alors préparez vite votre livre et faites-le  imprimer…   Ce travail-là, en amont, c’est effectivement ce qui coûte le plus cher à l’imprimeur.

Je vous garantis  - sérieusement - qu’il est  possible d’aboutir à de jolis ouvrages…  Parfois même mieux faits que certains livres édités.

Certains de mes ouvrages fabriqués – notamment – sur Lulu.com  sont de ceux-là.

Mais attention : Même si chacun en est Libre et tant mieux...  n’importe qui peut fabriquer n’importe quoi !

J'ai du reste déjà vu de très beaux "n'importe quoi".

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site